Public-Speaking : Une évolution

Déambulant les yeux fermés au rythme d’une musique douce, une petite dizaine de personnes ont mis de côté pour une demi-heure leur vie agitée d’étudiant. Au signal de Ketsia, un binôme s’arrête et expire pendant de longues secondes, une main sur le ventre, avant de reprendre sa marche aveugle. La séance aujourd’hui porte sur la conscience de soi dans l’espace et l’importance du travail sur la respiration dans les moments de stress.

L’ambiance est calme, détendue, les voix sont douces et les étudiants peinent parfois à conserver une trajectoire rectiligne. Avant qu’ils n’atteignent des tables, Alicia les pousse doucement pour qu’ils retrouvent le groupe. Des rires fusent, d’autres se perdent sur la dizaine de mètres à parcourir. A la fin de la séance, tout le monde s’applaudit et retourne à ses occupations. Car déjà, la pause est finie.

A la fin de la journée, nous interrogeons Ketsia quant à son ressenti vis-à-vis de cette seconde séance : « On ne s’en est pas trop mal sorti. Il y a une belle évolution dans le format, on propose désormais des exercices plus théâtraux ». C’est en effet grâce aux échanges avec Thierry Morlet que cette séance s’est construite. Elle ajoute « J’ai trouvé l’exercice ludique. Ça nous a permis aussi de voir, avec Alicia, des éléments assez intéressants dans la tenue … dans la posture de certains. Il y en a qui ne marchaient pas du tout droit, ça donne une indication dans la posture de chacun, dans la manière dont ils peuvent se tenir quand ils doivent se présenter, quand ils doivent discourir, quand ils parlent à l’oral ».

Les avis des participants sont encourageants. Certains se sentent plus détendus, d’autres ont pris conscience du fait qu’ils avaient certains « comportements » auxquels ils ne faisaient pas attention habituellement. Tous ont soumis des idées aux deux organisatrices, idées qui nourriront la prochaine séance dans quelques semaines.

Pour conclure cet article, nous reprendrons mots pour mots les dires d’un étudiant :

« Pour un temps si court, je trouve que ce qu’elles ont fait… c’est vraiment bien ».

Diffusion.png

Organisatrices
Ketsia Eloi, apprentie ergonome chez Vinci Construction et Chargée de projet en compétences organisationnelles de l’ADEO.
Alicia André, apprentie ergonome chez Safran et Trésorière adjointe de l’ADEO.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s