SELF 2019 – Un projet inter-associatif

Des histoires individuelles …

L’Association Des Ergonomes d’Orsay est ce que l’on pourrait appeler « une association reliée à une formation en Ergonomie« . Elle dépend aujourd’hui des étudiants actuels et sortants du Master Ergonomie et Facteurs Humains d’Orsay. Il en va de même pour ErgoPsy8 – reliée à l’Université Paris 8.

Que ce soit au sein de l’ADEO ou d’ErgoPsy8, nous travaillons à :

  • (Re)créer et/ou entretenir le lien entre anciens étudiants et étudiants actuels,
  • Promouvoir nos formations, nos universités et nos associations,
  • Suivre et participer à l’évolution de l’Ergonomie,
  • Proposer des espaces d’échanges entre professionnels et étudiants.

Comme tout bon ergonome le sait, nous ne sommes jamais à l’abris d’un écart entre prescrit et réel.

En échangeant entre membres de nos associations respectives, il s’est vite avéré que l’atteinte de ces objectifs étaient freinés par des facteurs finalement communs. Ces constats parfois amers ont mené à une (mal)heureuse conclusion : nous ne sommes pas les seuls à rencontrer ces problèmes ! Mais est-ce un phénomène uniquement lié à la région parisienne ?

Pour vérifier cela, nous avons pris l’initiative de contacter l’association Ergonomie, Travail, Innovation, Conception (ETICC) et l’Association des Etudiant.e.s Ergonomes de Lyon (ADEEL).

Selon les membres actuels de ces associations, il semblerait bien que nos difficultés ne soient pas uniquement liées à notre situation géographique.

A la suite de ce premier contact tâtonnant, ADEEL nous a rejoint en tant qu’association nouvelle-née. Nous avons longuement échangé autour des questions liées aux projets, à l’idéologie, à la politique interne, … et nous avons fait émerger une problématique récurrente :

« Les associations issues ou reliées aux formations en Ergonomie existent pour certaines depuis les années 90. Nombreuses sont celles qui ont disparu aujourd’hui, nombreuses aussi sont celles qui existent à intervalles irréguliers … peu perdurent à l’image d’associations de chercheurs et/ou de professionnels.

Pourtant nous persistons à faire (sur)vivre nos associations.

Pourquoi cet acharnement ? A quels besoins nos actions répondent-elles ? Qu’y gagnent les étudiants, les anciens étudiants, les équipes pédagogiques, les employeurs, l’Ergonomie ? A quoi contribue-t-on ? »

…Pour un futur plus collectif ?

C’est à l’occasion du 54ème congrès de la SELF que nous avons tenté de trouver et de partager les réponses à ces questions. L’objectif de cette allocution était de partager une réflexion que l’on pourrait qualifier « d’introspective », alimentée par les réponses aux questionnaires et au téléphone d’étudiants et d’anciens étudiants membres ou non-membres d’une association reliée à une formation.

Ces réflexions devront nous permettre d’orienter nos projets et actions de long terme vers des modes de fonctionnement pérennes, profitables à la formation, aux étudiants en formation, aux anciens étudiants désormais professionnels … et qui sait, à l’Ergonomie !

« Comment contribuer à un autre monde » si ce n’est en impliquant la jeunesse ?

Cliquez ici pour télécharger la présentation en format PDF

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sachez que nous sommes tout à fait disposés à échanger à ce sujet, par mail (adresse ci-dessous) ou sur LinkedIn !

Mail : associationdesergonomesdorsay@gmail.com

Merci pour votre lecture et à très bientôt !
Le bureau de l’ADEO.